Lumière

La lumière d’un blanc éblouissant. Si franc et si pur qu’on ne peut distinguer l’autre rive du lac. Le lac lui-même semble s’être évaporé en une brume opaque et pailletée reliant directement la terre aux nuages opposés. Aucune trace de montagne ne se dessine sur ma rétine prête à se consumer. Peut-être erres-tu derrière cet écran aveugle? Un espace inconnu, suspendu, hors du temps. Ce temps qui s’étire, en suspension d’une seconde à la suivante. Qui s’enroule autour de ma gorge pour ne rien en laisser sortir, pour bloquer l’issue. Pour maintenir à l’intérieur ce qui ne doit pas encore se faire entendre.

Aucun son.

Le silence.

Un souffle. Irrégulier, rassurant trop tôt, trop tard. Une angoisse, jusqu’à la prochaine inspiration. Un temps. Ce temps trop rapide qui ne te laisse pas trouver le chemin jusqu’à moi. Qui estompe peu à peu ta peau en poussière. Qui me pousse, me révolte. Une injustice toute-puissante. Un puits à prières. Absorber chaque détail chaque dessin chaque contour. Le restituer au plus net. L’empêcher de s’engourdir. Le raviver.

Reviens. Revis.

Rêve.

Advertisements
Tagged , , , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: